Plateforme de réflexion

 

               Consacrée à la présentation de l’Évangile de Jésus-Christ



 editoditorial        


 

ok   " Jésus, l’eau de la Vie "  Le don de Dieu : Une rencontre qui désaltère !
 
Jésus est l’eau de la Vie, l’âme des hommes en manque cruellement !
La Bible déclare que les hommes ont abandonné Dieu, Lui qui est une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau (Jérémie 2:13 ). Qu’est - ce donc que ces citernes, sinon des réservoirs échafaudés sur la base de nos soifs personnelles.
 
J'ai lu quelque part que de nos jours, il n’est malheureusement plus conseillé de plonger ses mains dans un cours d’eau pour y boire directement, certaines eaux semblent pures et limpides, pourtant d’un point de vue biologique ou chimique elles ne le sont pas forcément. On nous rappelle souvent que même si l’eau est synonyme de vie, sa consommation est à l’origine de beaucoup de maladies. La plupart des organismes qui contaminent les eaux naturelles sont invisibles à l’œil nu et peuvent être présents dans des eaux cristallines, au bon goût et sans odeur.
 

editorialDe la même manière, la Bible nous prévient que Satan va user de toute son influence pour présenter à l’homme une eau souillée. C’est à dire une autre manière de vivre sa vie, plus moderne, plus libérée, et surtout, loin du Créateur... La subtilité diabolique est de nous pousser à nous fabriquer ces citernes crevassées, une eau frelatée qui ne peut nous satisfaire.

Cette eau stagnante est remplie de grenouilles, de lézards, de serpents, de parasites spirituels. Cette façon de vivre ne pourra jamais désaltérer notre âme et essuyer nos larmes. « Les malheureux et les indigents cherchent de l'eau, et il n'y en a point ; leur langue est desséchée par la soif (Esaïe 41:17 ). » Cette façon de vivre entraine les hommes dans une forme de monde parallèle sans Dieu. Il est ainsi dépossédé de toutes les bénédictions d’un Christ victorieux et régnant.

Comme notre corps a de réels besoins très précis, en matière d’apport d’eau, notre âme en a également elle en matière de spiritualité. C’est indéniable ! La soif est quelque chose de naturel. C’est simplement quelque chose que Dieu a donné à notre corps, pour produire en nous le désir de nous désaltérer, afin que notre corps ne se déshydrate pas. Cela correspond à une tour de contrôle, une sonnette d’alarme, qui nous signale un besoin grave en nous.

Or, il existe bien une soif spirituelle aujourd’hui, certainement inconsciente, mais bien présente. Celle de rencontrer un Dieu vivant, toujours présent, entretenant une communion vraie et profonde à chaque instant. C’est de ce Dieu-là dont notre âme a soif, une eau qui ne nous déçoit pas mais qui nous sauve ; et non de quelque chose de simplement doctrinal, historique, ou laïc. Une eau qui va parfaitement satisfaire notre besoin d’être aimé, de connaître les vertus d’une authentique œuvre rédemptrice.

Nombre d'hommes et de femmes, assoiffés de justice et de vérité refoulent cette frustration au plus profond de leurs cœurs. Ils ne savent même pas que c'est après Dieu qu'ils aspirent: « Comme une biche soupire après des courants d'eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu ! Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant (Psaume 42:1). » Ils sont assoiffés de Dieu et ne le savent pas !

 

Dieu veut désaltérer le cœur assoiffé !

Toutes nouvelles lois, directives nationales, grandes orientations, se font au détriment des critères bibliques, tournés pourtant essentiellement vers le bonheur de l’homme. Notre société s’est émancipée totalement des ordonnances du Créateur. Elle a dorénavant sa propre justice, ses propres lois, sa propre morale, ce qui la rend malade au plus profond de son âme. Croyant trouver enfin la liberté, les hommes ne se rendent pas compte que si Dieu existe, Satan existe aussi, et que c’est lui qui tire les ficèles…

 

Il ne tient qu’à nous d’inverser la tendance. Il est en notre pouvoir de remplacer nos citernes crevassées par le « Puits » d’eau vive que Dieu a envoyé lui-même sur la terre, en la personne de Jésus-Christ ! Notre âme est assoiffée d’accueillir son « Messie », elle aspire à retrouver ce qui lui a été volé en Eden.

« Eau, tu n'es pas nécessaire à la vie, tu es la vie » écrit Antoine de Saint-Exupéry dans Terre des hommes. L'aviateur moderne égaré dans le désert, comme Israël autrefois, apprend durement cette vérité, et aussi combien l'eau est délicate : « Tu n'acceptes point de mélange, tu ne supportes point d'altération : on peut mourir à deux pas d'un lac d'eau salée. »

L’eau amère qui nous sert bien souvent de breuvage peut se changer en eau douce. Comment ? En y adjoignant un bois à la vertu guérissante : Le bois de la croix où Jésus fut livré pour le salut de quiconque croit.

 

puit

 

Alors :
« ... que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement.../... Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, même celui qui n'a pas d'argent ! (Apocalypse 22:17 - Ésaïe 55:1). »

Il nous suffit de venir à Jésus-Christ tel que nous sommes, permettez-Lui d’entrer dans votre vie et de vous abreuver à satiété. Prononcez ces mots sincèrement, dans le secret de votre chambre : « Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif… (Jean 4 :15). »

 

 

 

 

La promesse de Dieu pour vous est certaine !

« Je ferai jaillir des rivières sur les sommets arides et jaillir des fontaines au milieu des vallées, je transformerai le désert en étang rempli d’eau et le pays aride en sources jaillissantes (Esaïe 41:18) »

 

Frédéric Gabelle

 (...des questions concernant le salut de votre âme ? Contactez-nous...)