Plateforme de réflexion

 

               Consacrée à la présentation de l’Évangile de Jésus-Christ



 editoditorial Mars 2018         


 

ok   " La pierre d’angle "  Les fondements de nos vies
 

« Jésus leur dit: N'avez-vous jamais lu dans les Écritures: La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle…/… Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez… (Matthieu 21:42-Actes 4:11). »

Cette pierre angulaire est le Christ. L'application au Messie se retrouve dans le Targum et des commentaires juifs anciens. Les deux mots grecs employés signifient littéralement « tête d'angle » ; ils indiquent donc à la fois une pierre d'angle et une clef de voûte. Ainsi le Christ est le fondement de tout.

editorialNos scientifiques ont fait de sérieux efforts pour mettre à la portée de tous l'immensité de l'univers. Ils ont réussi à rassembler les questions les plus profondes de l'étude et des recherches scientifiques sous la forme d’écrits. Cela prouve à quel point le monde s'intéresse à l'explication de l'univers, à celle de la création, de l'histoire de l'homme et à tous les mystères de la nature. Cependant, cette lecture achevée, nous ne pouvons rester qu’avec d'une impression de vague, d'insuffisant, d'inachevé, et du sentiment que l'on n'est pas arrivé à une conclusion claire et définie.

Ceci peut paraître présomptueux, mais la réponse finale, définitive, concluante, est en fait une personne; le Seigneur Jésus Christ. La genèse et le centre de tout ce qui existe trouvent leur explication dans la reconnaissance de la place que Dieu a donnée au Seigneur Jésus.

 

Nous construisons un monde sans Dieu !

Toutes nouvelles lois, directives nationales, grandes orientations, se font au détriment des critères bibliques, tournés pourtant essentiellement vers le bonheur de l’homme. Notre société s’est émancipée totalement des ordonnances du Créateur. Elle a dorénavant sa propre justice, ses propres lois, sa propre morale, ce qui la rend malade au plus profond de son âme. Croyant trouver enfin la liberté, les hommes ne se rendent pas compte que si Dieu existe, Satan existe aussi, et que c’est lui qui tire les ficèles…

 

« Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal; qui font des ténèbres la lumière, et de la lumière les ténèbres; qui font l’amer doux, et le doux amer ! Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux et intelligents à leur propre jugement ! (Ésaïe 5.20-21). »

Nous courrons à l'échec !

Tout menace à tout moment de basculer dans le chaos, tant au niveau économique que social, qu’au niveau environnemental. Nous sommes en permanence confrontés à un sérieux constat d’échec, mais nous nous obstinons à bâtir sur le sable d’une philosophie de vie, gangrenée par le rejet du Christ. A l’instar des Juifs de l’époque, nous Lui faisons le reproche de se faire discret, mais toutes nos actions s’écrient : « Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous (Luc 19:14). »

 

Mais «  Si Dieu ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain; si Dieu ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain. En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil (Psaume 127:1). »

 

Un appel !

L’appel que j'adresse ici à nous tous, chers lecteurs, c'est que nous nous unissions tous pour édifier tout à nouveau le Seigneur Jésus sur le trône qui Lui appartient. Si nous ne le connaissons pas, il est temps de le rencontrer. Qu’Il règne en Roi suprême dans notre cœur, dans toute notre vie, dans toutes nos relations, dans notre société. Si nous avons encore certaines réserves dans notre cœur, consacrons-nous maintenant à Le rechercher. Si nous avons été jusqu'ici partagés entre Lui et notre égo que nous chérissons, mettons-y dès maintenant le point final.

Il est possible de construire sur une base toute nouvelle, sur la Pierre principale de l'angle. Voulons-nous le faire ? Il n’est pas trop tard, que le Seigneur nous en donne la grâce !

 

« Si l’on appliquait fidèlement les enseignements de l’Évangile, le problème social serait résolu. »

Georges Clémenceau

 

Je termine avec cet extrait du livre de Joël Chédru ," JÉSUS ce célèbre inconnu ".

À Washington, capitale fédérale des États Unis, il y a un texte de la constitution des États Unis qui est vraiment particulier. Si on examine de près cette copie, elle apparaît comme une quantité de lignes irrégulières bizarrement entremêlées. Mais, quand le visiteur recule et regarde avec l’éloignement et la perspective nécessaires, il voit alors le visage de George Washington, l’inspirateur de la Constitution Américaine. Les lignes sont si ingénieusement tracées et si habilement espacées qu’elles reproduisent exactement le visage de George Washington. C’est ainsi que le texte de la constitution trace les lignes de son portrait.
Mais il y a quelque chose de plus admirable encore dans la constitution divine. Selon le Larousse, la constitution est un ensemble de principes, de textes fondamentaux servant de charte, de référence, oui L’Évangile est une valeur sûre.

 

Frédéric Gabelle

 (...des questions concernant le salut de votre âme ? Contactez-nous...)