Nous contacter Fermer

Nous contacter

Si vous souhaitez plus d'informations, remplissez ce formulaire. Nous reviendrons vers vous dès que possible.

     

               Plateforme de réflexion

 

               Consacrée à la présentation de l’Évangile de Jésus-Christ



articlesarticles      


 

 

ok      « Il y a encore de l’espoir ! »

 

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! Dit-on pour soutenir le moral d’une famille angoissée au chevet d’un être cher qui est gravement malade. Demain ça ira mieux !
Oui mais, de qui ou de quel côté viendra ce mieux tant espéré ? Quand il n’y a plus d’espoir, c’est terrible. André Malraux disait : « Un monde sans espoir est irrespirable. »

 

Introduisant un radio-magazine sur les dépressions nerveuses, Robert Namias disait ceci : « La dépression touche toutes les classes sociales. C’est une douleur épouvantable ; car c’est beaucoup plus difficile de souffrir moralement que de souffrir physiquement. Il est rare qu’un cancéreux se suicide, mais malheureusement il n’est pas rare qu’une personne déprimée se suicide puisque la quasi-totalité des suicides est en réalité le fait de gens qui sont déprimés »

Et il ajoutait ceci : « La dépression n’est pas une maladie nouvelle, mais très ancienne. Elle avait d’autres noms, mais le résultat était le même. »

Un homme de la Bible, qui a vécu il y a plus de 25 siècles, a connu ce terrible mal. Il s’appelait Jérémie. Mais il s’en est sorti par la grâce de Dieu. Écoutez-le :

 

de lespoir

« Quand je pense à ma détresse et à ma misère, quand mon âme s’en souvient, je la sens défaillir, elle est abattue au-dedans de moi. » Vous avez là un homme déprimé. Mais voilà son remède à la dépression : « Voici la pensée dont je veux nourrir mon cœur, et qui me rendra l’espérance : Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme. Elles se renouvellent chaque matin (Lam. 3/19-22). »

 

 

 

Voulez-vous refaire surface, reprendre courage et repartir dans la vie d’un nouveau pas ? Alors, comme Jérémie, nourrissez votre cœur des paroles de Dieu. Lisez l’Évangile qui n’est ni une fable, ni un simple livre de morale ou de philosophie, mais comme l’a écrit l’apôtre Paul :

 

« La puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit (Rom. 1/16). »

 

Nourrissez votre cœur des promesses de Dieu qui sont certaines et véritables et dignes de toute votre confiance, et l’espoir renaîtra pour vous. Placez votre foi dans les déclarations de la Parole de Dieu, c’est le plus sûr moyen de votre guérison.

 

Joël Chédru

 

 

 

checkmark     Des questions concernant le salut de votre âme ? Contactez-nous...!

 checkmark   Savez-vous que nous pouvons prier pour vous ?