Étude biblique sur « La Doctrine du Salut.5 » - Par le pasteur Jean Marc Thobois, donnant des conférences, des séminaires et des enseignements sur la Bible, en France et à l'étranger.

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le moyen par lequel Dieu travaille à la conversion des hommes est la prédication. Le prédicateur fidèle, à la suite de son Maître (Lu 1:16, cf. Jas 5:19), accomplit donc le ministère royal qui consiste à remettre le monde sous la maîtrise de Dieu. Il prêche la conversion. Par mépris de l'homme ? Non, mais par amour pour l'homme que le péché dénature et que la conversion à Dieu rétablit dans sa puissance et dans sa beauté.

 

 

 

 

 

 

Ce qui est à notre portée, c'est la conception que les apôtres, notamment saint Paul, ont eue de la croix après la mort de leur Maître. La croix, qui semblait être la destruction de toutes leurs espérances, est devenue le symbole de l'Évangile et de la grâce. Si dans les premières prédications apostoliques l'accent est mis surtout sur la gloire du Ressuscité : « Vous l'avez crucifié..., Dieu l'a ressuscité » (Ac 2:23 et suivant, etc.), dans la prédication de Paul, si importante que lui paraisse la résurrection de Jésus, l'acte essentiel qui fait de lui le Sauveur c'est sa mort sur la croix. « La parole de la croix » devient « la puissance génératrice de l'Église » (T. Fallot).

 

 

 

commentaires  Un commentaire - une question ?

__________________________________________________________________________________

Afficher le formulaire de commentaire

 


 information

 

 Savez-vous que nous pouvons vous aider...

 

checkmark     Souhaitez-vous la visite d'un pasteur pour mieux comprendre l’Évangile ? Explication  ici ?

checkmark     Vous avez une question privée concernant le salut de votre âme ? Contactez-nous ici !

checkmark     Savez-vous que nous pouvons prier pour vous ?  Explication ici !

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris